Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche
Appel pour une relance du christianisme social, pour des communes théologiques

Accueil > Refonder la politique par la vérité de la parole, fondement de la Réforme (...)

Article publié

Refonder la parole politique : écho de la journée du 23 octobre 2021

Refonder la politique par la vérité de la parole, fondement de la Réforme Huldrych Zwingli (1484 - 1531), Exhortations aux confédérés (1522 et 1524)

par François VOUGA

jeudi 11 novembre 2021, par :

HULDRYCH ZWINGLI (1484 - 1531)
1484 né le 1er janvier à Wildhaus dans le Toggenburg (SG / CH)
1502 - 1506 études à Berne, Vienne et Bâle
.....

1506 - 1516 Curé à Glaris et aumônier militaire (témoin de la bataille de Marignan, 1515)
1515 - 1516 La naissance de la Réforme zurichoise : où trouver la certitude d’un sens
face au désespoir résultant de l’inhumanité de la violence et de l’emprise de l’argent
1. Découverte du texte biblique (Jean, Paul), inspiré de Dieu et autorité, critique de la tradition,
lu comme fondement certain de la conviction, de la prédication et de la vie personnelle et politique,
2. liée au mouvement humaniste :
Zwingli entre en contact philosophique et théologique avec Erasme de Rotterdam
- un retour aux textes originaux et aux langues anciennes comme sources crédibles de sens :
- et, comme corollaire, une réforme de l’Eglise déterminée par
une re-fondation critique sur l’Ecriture et la prédication
une lecture sociale et politique de l’Evangile comme émancipation dans la cité.
1516 - 1518 vicaire et prédicateur à l’abbaye d’Einsiedeln
Zwingli rédigera deux avertissements aux confédérés contre le service mercenaire,
ses arguments sont théologiques, mais aussi politiques (patriotiques) et anthropologiques :
1. le service mercenaire implique le sacrifice, par les confédérés, de l’identité même :
= de la définition qu’ils se donnent, la liberté comme indépendance
par une nouvelle soumission au contrôle des puissances étrangères
2. l’emprise de l’argent provoque une perte de jugement sur son propre bonheur :
le gain vaut-il plus que la famille ?
à quoi bon s’enrichir si, pour cela, on est mort ?
3. la rupture de solidarité entre confédérés :
les uns risquent leur vie et pour que les autres, qui signent les contrats, s’enrichissent
1519 - 1531 Curé, puis à partir de 1522 prédicateur de la cathédrale de Zurich
1. 1. 1519 Appelé par le conseil de la ville de Zurich comme curé du Grossmünster / de la cathédrale
en raison de ses convictions humanistes et de son engagement social.
1519 - 1525 En collaboration avec le conseil, introduction et consolidation de la réformation à Zurich.
- prédication en lecture continue de l’évangile de Matthieu, puis des Actes et d’épîtres
(à la place des cycles de péricopes) et enseignement de l’hébreu à la cathédrale
- Rupture avec ce qui n’est pas biblique, non de Dieu, mais des hommes :
la médiation des images, paroles humaines et non divines
le célibat des prêtres. Zwingli épouse Anna Reinhart et ils auront 4 enfants
dénonciation de l’eucharistie comme sacrifice et abolition de la messe
suppression des jeûnes, des processions, de l’intercession des saints.
1522 La concentration sur le Bible et la prédication conduit Zwingli à démissionner de son poste,
mais il est aussitôt rappelé par le conseil de la ville comme prédicateur de la cathédrale.
1523 Le pape tente d’interdire Zwingli de prédication et demande à la ville de le destituer ;
en réponse, le conseil de la ville organise une dispute publique, afin de débattre des réformes.
29. 1. 1523, dispute sur les 67 thèses dans lesquelles Zwingli fonde ses convictions
1. Les 67 thèses constituent un programme complet de réforme
[les 95 thèses de Luther, sont centrées sur la question de la vraie pénitence].
2. Zwingli les rédige en allemand du peuple et non en latin : la dispute est publique.
3. L’Eglise est définie par la foi en Christ qui la constitue, non en termes d’institution :
elle rassemble l’ensemble du peuple renouvelé et inclut le conseil de la ville.
4. L’arbitre de la conformité des thèses à l’Écriture est le peuple par la voix du conseil
et le critère de jugement est la lecture de l’Ecriture, inspirée par le Saint-Esprit.
Le conseil de la ville déclare les thèses conformes à l’Ecriture et poursuit la réforme.


Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]

SPIP | | Plan du site | Crédits et contacts