Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche
Appel pour une relance du christianisme social, pour des communes théologiques

Accueil > Le Réseau du Parvis lance une pétition contre l’engagement de l’épiscopat (...)

Article publié

Le Réseau du Parvis lance une pétition contre l’engagement de l’épiscopat catholique dans la bataille contre le "mariage pour tous"

lundi 24 décembre 2012, par :

L’engagement de l’épiscopat catholique français aux côtés de mouvements intégristes et extrémistes pour s’opposer à l’égalité dans l’union civile légale de deux personnes qui s’aiment, quelle que soit leur affinité sexuelle, a scandalisé un nombre importants de chrétiens. La fédération Réseaux du Parvis - qui regroupe la plupart des associations catholiques "critiques" vis-à-vis de la hiérarchie a lancé une pétition appelant "les chrétien-ne-s catholiques à manifester clairement leur désaccord aux responsables de leur Eglise" : "Nous ne laisserons pas une hiérarchie qui ne nous représente pas confisquer notre liberté de pensée et de parole."

http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2012N33833

Trop c’est trop !

Une manifestation hostile à la loi ouvrant le mariage à tous est prévue le 13 janvier prochain à Paris.
L’ampleur que prend l’implication de l’épiscopat français dans la préparation de cette manifestation ne peut pas nous laisser indifférents.
Tout d’abord, rappelons que les évêques n’ont aucun droit à parler au nom des catholiques, qu’ils n’ont jamais consultés. L’épiscopat dit vouloir un débat sur ce sujet pour faire entendre l’opinion publique française, alors qu’il ne tient aucun compte de l’opinion publique dans l’Eglise catholique, ni sur ce sujet, ni sur aucun autre.
En effet, les chrétiens, catholiques ou d’autres confessions, sont divers dans leur approche de cette question comme des autres questions de société, et nombre d’entre eux étaient présents à la manifestation du 16 décembre 2012, avec leur parti politique ou leur syndicat, ou sous la banderole « Juifs, chrétiens, musulmans, croyants pour le mariage pour tous ».
Rappelons aussi qu’aucune parole de Jésus dans l’Evangile ne donne d’indication sur ces problèmes de société : la seule urgence, la seule exigence, c’est l’amour du prochain, signe de l’amour de Dieu. Or l’Eglise catholique de Paris semble plus prompte à ouvrir ses bras et ses locaux aux manifestants du 13 janvier 2013 qu’aux SDF. Et, disant cela, nous tenons à saluer les chrétiens « de base » qui, dans les paroisses ou d’autres lieux, mettent activement et discrètement en œuvre l’amour du prochain le plus démuni.
Il faut dire aussi à quel point les homosexuel-le-s sont blessés, humiliés par des arguments qui, tout en prétendant récuser l’homophobie, font d’eux des égoïstes prêts à saper les bases de la société en n’écoutant que leurs propres désirs. Ces caricatures, qui se multiplient à la faveur des appels à la manifestation, sont autant de douleurs pour ces personnes homosexuelles, et en particulier pour celles et ceux qui sont chrétien-ne-s et se sentent encore et toujours rejetés, comme se sentent rejetés beaucoup de parents chrétiens d’enfants homosexuels. Certaines interventions dans les paroisses ont fait beaucoup de mal.
Enfin, rappelons qu’il s’agit ici d’une loi civile, qui concerne la République française et ses citoyens. Or la collusion de fait entre l’épiscopat et les partis politiques d’opposition, notamment l’UMP, dans la préparation de la manifestation du 13 janvier 2013, est une atteinte évidente et inadmissible à la laïcité.
Pour toutes ces raisons, nous appelons les chrétien-ne-s catholiques à manifester clairement leur désaccord aux responsables de leur Eglise.
Nous ne laisserons pas une hiérarchie qui ne nous représente pas confisquer notre liberté de pensée et de parole.
Le Bureau de la fédération « Réseaux du Parvis »

Les Réseaux des Parvis
68, rue de Babylone 75007 PARIS
Tél : 01 45 51 57 13 Fax : 01 45 51 40 31
Site Internet : http://reseaux-parvis.fr/chretiens-en-liberte/
Page Facebook : http://www.facebook.com/FederationDesReseauxDuParvis
Page Twitter : https://twitter.com/EgliseEnLiberte

  • #1 Le 2 janvier 2013 à 20:04, par VANHOUTTE Sophie

    Je souscris pleinement à cet article.


  • #2 Le 5 janvier 2013 à 10:01, par hagel

    je suis tout à fait d’accord avec cette initiative et merci


  • #3 Le 5 janvier 2013 à 13:12, par Mossino

    Je suis tout à fait d’accord avec cette initiative, il est temps que l’on se réveille merci


  • #4 Le 5 janvier 2013 à 14:38

    pourquoi vous êtes d’accord ?


  • #5 Le 6 janvier 2013 à 22:50, par JOURDAIN Gilles

    J’ai "cru lire" dans les Evangiles que Jésus rappelait à ses concitoyens que le Créateur dès l’origine les fit "homme et femme"... que les deux ne feront plus qu’une seule chaire... eh bien ! ce que Dieu a uni, l’homme ne doit point le séparer.
    Dites-moi clairement, pensez-vous que Jésus s’est trompé et nous trompe aujourd’hui sur le devenir de l’homme et de la femme que Dieu fît "mâle et femelle". L’enseignement du Fils de Dieu de la Sainte Trinité devient-il caduc aux temps des moeurs désirés et choisis aujourd’hui, et du géni génétique qui ouvre des espaces vertigineux.
    Oui éclairez moi, comment comprenez-vous cela ?
    Gilles Jourdain


  • #6 Le 7 janvier 2013 à 00:25, par AlainC21

    La rédaction du chapeau devrait plutôt être :
    "... l’union civile légale de deux personnes, quelles que soient leurs affinités sexuelles,...". L’amour des personnes n’est pas en question, et leurs affinités sexuelles non déterminantes.

    Il en faut bien peu pour que la laïcité soit évidemment et inadmissiblement atteinte : juste une "collusion de fait" !!! C’est objectivement irréfutable.

    Si certaines interventions dans les paroisses ont fait beaucoup de mal, certains textes sur des blogs ne sont pas anodins.


  • #7 Le 11 janvier 2013 à 14:04, par Pierre Michaux

    Je suis avec mon épouse catho pratiquant et engagé dans la vie paroissiale ( qui plus est dans une équipe de Préparation au Mariage ).Le débat sur cette question est souhaitable,mais je trouve inadmissible les mots d’ordre d’une certaine hiérarchie de l’Eglise qui s’engouffre dans une manifestation lancée par une association "bidon" bien commode à Frigide Barjot pour tenter de relancer sa notoriété .
    Certains de nos prélats se retrouvent dans l’outrance (amalgame mariage pour tous/inceste/pédophilie !!).De plus la connotation politique dominante de la manif est évidente.
    Nous craignons vraiment que la communauté catho ne soit désorientée hélas par une telle attitude.


  • #8 Le 13 janvier 2013 à 19:20, par Augros

    Excellente initiative que cette pétition. Pourquoi nos églises ne se mobilisent vraiment que sur ce genre de questions et beaucoup moins sur des thèmes pourtant bien plus graves à mon avis : inégalités, migrants, pauvreté, problèmes écologiques...


  • #9 Le 4 octobre 2015 à 17:18, par Gérard MANTION

    JAprès avoir traversé une période d’ athéisme sans issue, je me définitais comme un soiritualiste interdominationnel, très proche
    de l’ unitarisme chrétien. J’ ai été très impressionné par l" approche non-theiste de l" évêque anglican SPONG telle qu(il la formule dans sion remarquable ouvrage "Jésus pour le xxi ième siècle". C’est l’ annonce du coming-out du père CHARAMSA
    qui m’a fait découvrir votre organisation.



Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]

SPIP | | Plan du site | Crédits et contacts